BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (13 avril 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE. par conseil esperance du roi: L’arroseur arrosé

BULLETIN CLIMATIQUE QUOTIDIEN (13 avril 2017)…DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE.
par conseilesperanceduroi
L’arroseur arrosé

Damien Carême, le maire de Grande-Synthe (Nord), est effondré. Il vient de perdre son enfant. Son camp d’accueil de migrants, arraché de haute lutte au gouvernement français qui voulait à tout prix faire évacuer le bidonville de Calais (dit « la jungle ») où s’entassaient des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants venus d’un peu partout dans le monde et entassés là en attendant un illusoire passage au Royaume-Uni. Son camp aux normes du HCR, construit grâce à la générosité des contribuables français, à hauteur de 3,1 millions d’euros pour le terrain et les cabanons puis de 2,5 millions d’euros par an pour le fonctionnement, est parti en fumée dans un incendie criminel déclenché par ceux-là même qui y étaient hébergés aux frais de la princesse. Une sombre histoire de rivalité entre communautés et passeurs de clandestins !

Avant

Pendant

Et après l’incendie

Le camp des Linières, ouvert en mars 2016 par le maire écologiste (EELV) de Grande-Synthe, Damien Carême, où intervient Médecins sans frontière (MSF), s’est consumé à 80 %, dans la nuit du 10 au 11 avril. Les départs de feu ont été volontaires, après une série de rixes entre Kurdes irakiens, historiquement majoritaires dans le camp, et Afghans, arrivés lors de la fermeture de la « jungle » de Calais.

Comme vous pouvez facilement l’imaginer, les enquêteurs ne retrouveront pas les coupables. « On parle d’une attaque des cuisines – où vivent sommairement les Afghans, qui n’ont pas droit aux cabanons, réservés aux Kurdes –, avec représailles afghanes sur les chalets », croyait savoir Christian Salomé, président de l’Auberge des migrants.

Mardi, les rares Kurdes qui desserraient les lèvres, allongés au soleil sur les pelouses ou sur des lits de camp dans les trois gymnases, restaient évasifs, avec l’air de ceux qui en ont vu d’autres. Quant aux Afghans, impossible d’en trouver. « Ils ont peur des Kurdes, qui peuvent être violents. Ils se sentent indésirables », lâchait un bénévole. Mais que viennent-ils faire chez nous ?
Des migrants venus du camp de Grande-Synthe devant le gymnase de Dunkerque (Nord), où ils sont provisoirement hébergés, le 11 avril.

Pelouses de Dunkerque accueillant des migrants échappés du camp des Linières

« J’ai entendu différentes versions. Je suis incapable de dire comment cela a commencé, affimait M. Carême. Mais nous avions monté ce camp pour 700 personnes ; au-delà les conflits devenaient inévitables. Je suis pour le maintien de ce camp, mais à condition de revenir à sa norme initiale. » En réalité, le camp en question hébergeait plus de 1 500 migrants. Mais si vous y ajoutez le petit millier de ceux qui ont quitté les CAO de toute la France (dans lesquels Bernard Cazeneuve leur avait promis qu’ils trouveraient enfin le bonheur) et sont revenus à Calais mais aussi le petit millier supplémentaire de ceux qui se sont répartis en plusieurs camps sauvages sur la côte d’Opale, vous arriverez bientôt au nombre de migrants évacués de la  » jungle  » de Calais ! Autrement dit beaucoup de bruit gouvernemental et encore plus d’argent soustrait aux contribuables…POUR RIEN.(Lire « Migrants de Calais, la gangrène reprend » : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2017/01/09/bulletin-climatique-quotidien-9-janvier-2017-de-la-republique-francaise/).

Quand l’incendie s’est produit, Damien Carême était en déplacement à Paris, au 85e anniversaire de l’Union nationale des étudiants de France (UNEF, syndicat de gauche s’il en fut), « pour intervenir précisément sur les migrants », quand on l’a averti. « Plus de train, je suis resté au téléphone jusqu’à 3 heures du matin avec mon directeur de cabinet, Olivier Caremelle, puis levé à 5 heures pour filer à la gare… » En en aurait les larmes aux yeux !…

Le maire de Grande-Synthe ajoute : « La surpopulation du camp de Grande-Synthe est due au nombre insuffisant de centres d’accueil et d’orientation (CAO). » Mais sans doute n’a-t-il pas consulté le site du ministère de l’intérieur qui en dénombre près de 400, qui ont reçu les 7 000 migrants expulsés de la « jungle » de Calais à l’automne 2016. Faut-il lui rappeler que, y en aurait-il le double, leurs clients feraient tout pour s’en échapper et tenter de regagner la région de Calais et de Dunkerque afin de passer en Grande-Bretagne.

Ajoutez à cela que l’entrée migrants illégaux en France, à partir de l’Italie où ils arrivent par cargos entiers affrétés par les négriers de la Méditerranée, ne cesse pas . Venant ajouter chaque jour des dizaines de nouveaux arrivants d’Afghanistan, du Soudan, d’Erythrée ou d’Afrique sub-saharienne.

Traite négrière camouflée en pseudo-sauvetage de « réfugiés »
Alors qu’on ignorait, mardi soir, où étaient passés plus de 500 migrants échappés du camp incendié et non abrités dans les gymnases, Corinne Torre, coordinatrice des programmes de Médecins sans frontières, imaginait un avenir sombre. « Cela donne l’impression qu’ils sont violents, mais les tensions viennent du manque de management : pour accompagner ces réfugiés, il faut du personnel. On le voit aussi à Paris, entre Afghans et Soudanais, à la Chapelle. J’ai entendu parler de transferts vers les CAO, c’est une utopie, il n’y a pas 1 500 places libres. Ils vont se disperser, et certains iront sans doute aussi à Paris… »
Qu’en pense Anne Hidalgo, maire de la capitale ?
Le 13 avril 2017.
Jean-Yves Pons, CJA.

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s