Breizh-info: Erasmus. Le programme européen fête ses 30 ans-les malheureux « bénéficiaires » de ce programme insane se plaignent tous d’avoir perdu leur temps-hors coucheries

Breizh-info

Erasmus. Le programme européen fête ses 30 ans.

12/01/2017 – 09h00 (Breizh-Info.com) – Erasmus fête cette année ses 30 ans. Ce programme d’échanges entre les écoles et universités européennes est une des satisfactions et un des fers de lance de la construction et de l’unité entre européens. Depuis sa création, plus de 600 000 Français sont allés étudier ou travailler à l’étranger dans le cadre de ce programme, qui ne fait toutefois pas l’unanimité chez les universitaires français.

Le programme d’échanges entre pays européens fondé en 1987 a fourni des bourses à plus de 3 millions d’étudiants dont 620 000 français. Dès sa création, ce système a tout pour séduire.

Placé sous le patronage du moine humaniste et théologien Erasme il permet aux étudiants de grandes écoles et d’universités de passer un semestre voire une année chez des voisins européens et d’y découvrir un autre système d’enseignement, une autre culture ainsi que d’y parfaire des compétences en langue étrangère. La réalisation du rêve européen, loin de la bureaucratie bruxelloise en quelque sorte.

Le concept a notamment été rendu célèbre par le film L’Auberge Espagnole et les compagnies aériennes low cost ont permis de démocratiser ces voyages pour découvrir de nouvelles contrées ; côté études, les choses s’avèrent toutefois inégales, puisqu’ un étudiant français qui ira dans un pays nordique ou anglo-saxon sera confronté à un niveau élevé et de véritables exigences linguistiques, ce qui ne sera pas forcément le cas dans un pays d’Europe Centrale ou Méridionale, souvent beaucoup moins exigeant en terme de niveau.

De 11 pays à l’origine du projet, ils sont aujourd’hui 33 à participer avec 169 pays partenaires comme la Macédoine ou la Suisse. Le programme a un coût : les étudiants bénéficient en effet de subventions communautaires mais aussi de bourses délivrées par les conseils régionaux, des bourses de montants très variables selon le territoire. Les grandes écoles peuvent également mettre la main à la poche pour aider leurs étudiants.

Le programme séduit, et serait même un rempart contre le chômage puisque les participants risqueraient deux fois moins de devenir chômeurs et plus d’un stagiaire Erasmus sur trois s’est vu proposer un poste dans son entreprise d’accueil. Des bons résultats qui s’expliquent par les programmes proposés mais aussi par le profil des étudiants réputés plus audacieux et capables de s’adapter. Par ailleurs, 27% des étudiants disent avoir fait la connaissance de leur conjoint lors de leur séjour.

Seuls 3% des étudiants français partent toutefois à l’étranger dans le cadre de ce programme, alors que les 20% avaient été fixés pour 2020. La faute à des manques de budget et des lourdeurs administratives mais aussi au fait que de nombreux étudiants rechignent à tenter l’aventure à l’étranger. Les études professionnelles ou artisanales sont elles aussi, peu mises en avant, dans un programme qui consacre avant tout les études universitaires dites classiques.

A l’heure où beaucoup doutent de la construction européenne, jugée bureaucratique, déconnecté des peuples et exclusivement économique, Erasmus est toutefois un modèle en matière de possibilité d’unir les Européens.

Crédit photo : DR

Copyright Breizh-info.com © 2014. Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine. Breizh Information – BP 201 – 29834 Carhaix-Plouguer PDC1 SIREN : 794462200

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s