La Newsletter 16/54 de l’AALEME-Légin étrangère

 

 

La Newsletter 16/54 de l’AALEME.

 

 

La Newsletter 16/54 de l’AALEME.

A REDIFFUSER SANS MODÉRATION

Bonne Année 2017

Samedi, 31 Décembre 2016 08:26

Exister est une réalité, un fait, vivre est un art.

Pendant des millénaires, la religion a rempli le rôle de l’éducation de notre manière de vivre et s’est faite directrice de nos vies intérieurs. Aujourd’hui, elle est de moins en moins influente, peut-être est-elle trop rigide pour un monde en pleine transformation et ne correspond plus aux aspirations naturelles des individus-citoyens en quête de sens. Faite de règles qui ne parlent plus qu’à une minorité, elle devrait pouvoir renouveler son regard, son langage pour toucher les âmes.

Etouffés par une forme de déshumanisation idéologique et égoïste, nous nous tournons vers de faux prophètes, sans penser à nous inspirer des philosophes qui ont toujours légué les clés du “savoir vivre ensemble” pour nous aider à accepter la vie comme elle devrait être et nous imposer à vivre dans “l’ici et maintenant” et non “ailleurs et plus tard”…

Nous sommes tous confrontés à un certain nombre de faits que nous n’avons pas choisis, que nous n’avons pas voulus et qui nous sont imposés. Cela commence par notre lieu de naissance, notre famille, l’époque à laquelle nous vivons, c’est aussi notre corps, nos capacités physiques, nos qualités intellectuelles et aussi nos handicaps. Ensuite vient s’ajouter pour compléter le tableau, les évènements qui nous transforment et que nous ne contrôlons pas: les maladies, la vieillesse et… la mort. Ainsi va le “sort” de tout être humain.

Tout se bouscule entre “ce qui dépend de nous” ( opinion, désirs, aversion…) avec ce qui nous appartient de changer et “ce qui ne dépend pas de nous” (corps, conditions de naissance, etc…). Vouloir changer ce qui ne dépend pas de nous c’est mettre un masque et devenir une sorte d’acteur dans un rôle qui affiche son apparence aux yeux des autres.

Je souhaite que tout au long de 2017, vous laissez tomber vos masques réservés aux seuls temps des carnavals et que vous faites de cette année nouvelle un temps fort d’amitié, de solidarité et d’actions concrètes envers les plus démunis d’entre-nous et de tous ceux qui ont besoin des autres en ces temps difficiles et inhumains.

“Que m’importe ce qui n’importe qu’à moi. »

Christian Morisot

Vœuxde l’ASAF 34.

Samedi, 31 Décembre 2016 01:24

Tous les membres de l’ASAF 34 me chargent de vous souhaiter une

et vous invitent à les rejoindre, chaque fois que vous le pourrez, sur la plage de la Méditerranée où a été gravée cette formule magique.

Charles JANIER, délégué ASAF 34

Vœuxde l’AALE 11

Lundi, 26 Décembre 2016 02:39

Vœux

Vendredi, 23 Décembre 2016 16:31

Très joyeux Noël

Mes meilleurs vœux pour 2017,

Santé en particulier. Et savourer les bons moments et les joies.

Jacky (AALE Isère)

Lettre de Noël de la FSALE

Lundi, 26 Décembre 2016 14:18

Ce qui est en ligne depuis la dernière Newsletter…

Noël et la Légion étrangère

Vendredi, 23 Décembre 2016 12:59

23 décembre 2016

Le 25 décembre de 14h à 17h30 quartier général de Castelnau au camp militaire, la 13e DBLE convie les habitants à visiter les crèches de ses unités.

Noël est une fête importante à la Légion étrangère ! Tous les légionnaires, cadres et hommes de troupe, passent et fêtent Noël ensemble, en famille. Mais ce n’est pas tout, le concours des crèches de Noël fait partie de la tradition qui se perpétue année après année. Les légionnaires créent leurs crèches avec du matériel de récupération et font parfois preuve de beaucoup d’imagination pour arriver à de beaux résultats.

Chaque compagnie fait sa crèche et ce dans tous les régiments que ce soit au Fort de Nogent, Groupement de recrutement de la Légion étrangère, à Aubagne, le siège de la Légion, maintenant à La Cavalerie ou bien encore sur les théâtres d’opération.

Les crèches doivent représenter Noël et la Légion. Il n’y a aucun prix matériel à la clef mais le concours n’en reste pas moins important et renforce un peu plus la cohésion de ce corps. Le jury est composé de personnes issues de la société civile, religieuse et militaire.

Les thèmes des crèches sont donc variés et mêlent nativité et passé glorieux des unités. Parfois, les légionnaires font aussi des saynettes vivantes, telles les Pastorales Provençales. Par-là, les légionnaires rendent aussi hommage aux anciens et depuis quelques années, les crèches sont ouvertes au public qui peut venir les découvrir.

On remarque que ces soldats d’élite ont gardé leur cœur d’enfant et peuvent faire preuve d’imagination, de créativité et de sens artistique. Quelle que soit la nationalité d’origine ou la religion, aucun légionnaire ne déroge à la tradition !

C’est par de tels outils d’intégration que la Légion inculque à ses hommes au-delà de l’esprit de corps un véritable esprit de famille, tout en développant imagination, talent et débrouillardise. Joyeux Noël à tous !

Noël à la Légion, une fête de famille

Dimanche, 25 Décembre 2016 22:54

Actualités

Publié le 25/12/2016

La crèche de Noël à la Légion Etrangère : tradition à laquelle le
régiment de Castelnaudary ne faillit pas./Photo G.K.

La crèche de Noël à la Légion Etrangère : tradition à laquelle le régiment de Castelnaudary ne faillit pas./Photo G.K.

Des palettes de bois, quelques planches, des branchages, du feuillage, du sable, du papier et du carton… les crèches à la Légion, c’est l’art de la débrouillardise. Avec des riens, on fait tout et avec art. Depuis quelques jours on s’active, d’abord en dehors des heures de travail et depuis quelques jours, pendant aussi. Le thème est un secret jalousement gardé et n’est dévoilé que le 24 décembre, lors du passage du jury qui, cette année, aura à en juger six, une par compagnie. De l’électricien à l’artiste- peintre, du génie informatique au génial bricoleur, tous les talents de chaque compagnie sont mis à contribution et chacun, quelle que soit sa race, sa religion ou sa nationalité, y apporte un petit quelque chose. Musulmans, juifs ou bouddhistes, catholiques ou athées y travaillent sans relâche, ensemble, comme ici, à la 1re ou à la 3e compagnie où des Ukrainiens s’activent aux côtés d’un Réunionnais, d’un Népalais, d’un Chinois d’un Malgache et d’un Américain. «Les crèches, à la Légion, c’est la famille, le respect», résume ce dernier.

Légionnaire bâtisseur et cohésion

Elles sont une tradition et où qu’il soit dans le monde pour la veillée de Noël, dans sa garnison ou en opération extérieure, le légionnaire aura bâti sa crèche. «Moment de cohésion, où l’on travaille ensemble à un projet commun. On exécute la mission, elle est sacrée», souligne le capitaine de la 3e compagnie. «L’individualisme religieux s’efface au profit du collectif», explique l’officier communication. Le symbole religieux, n’est noté que de 2 points sur 20 lors du concours où le jury notera également la mise en scène, le son, la lumière, le texte, l’accueil…

Noël, à la Légion, comme ailleurs et peut-être un peu plus qu’ailleurs, c’est la trêve.

Noël, c’est la trêve des exercices militaires, des cours de tir, de l’instruction mais pas de l’éducation dispensée à ces jeunes gens venus des quatre coins du monde. Noël, avec Camerone, et plus encore, c’est un moment essentiel de la vie du légionnaire. «Ces jours-là, les cadres ne sont pas avec leurs femmes et enfants mais avec leur seconde famille, ces jeunes légionnaires. C’est l’occasion d’une pause», explique l’officier supérieur adjoint du 4e régiment étranger de Castelnaudary. On s’est d’abord, la semaine précédant Noël, retrouvé autour des challenges, depuis le traditionnel cross qui cette année, long de 11 km, s’est couru autour du canal ; ce sont aussi des rencontres sportives, ludiques : tournois de volley-ball et de football ; matchs de water-polo, combats de sumo… le tout ponctué de repas et de moments de cohésion. C’est aussi le moment où s’ouvrent les bars de Noël, éphémères puisqu’ils ne sont ouverts qu’une semaine. Cadres et engagés volontaires s’y retrouvent après la journée de travail. C’est avec le repas de Noël, l’occasion de confidences, de complicité pour ces jeunes loin de leur famille.

Noël, c’est encore la visite du général Maurin, commandant la Légion étrangère, qui entame un véritable marathon puisqu’il se rend dans tous les régiments de métropole. L’occasion pour lui de rencontrer officiers, sous-officiers et de voir tous les militaires. Il a également procédé à une remise de galons aux nouveaux sergents. C’est aussi le chef de corps qui va à la rencontre de tous, passe un moment avec chacun, à la veillée.

Gladys Kichkoff

Concours de crèches au 2e REP de Calvi : La 3e Cie et la CCL lauréates

Lundi, 26 Décembre 2016 02:07

Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 25 Décembre 2016

La 3e Cie et la CCL du 2e Régiment Etranger de Parachutistes de Calvi ont remporté le traditionnel concours de crèches. C’est un jury composé d’adultes et d’adolescents qui a désigné les lauréates de cette édition 2016

Photos 2e REP

Photos 2e REP

Parmi les fêtes les plus célébrées dans la grande famille de la Légion Etrangère, il y a celle de la bataille de Camerone et bien évidemment Noël.
Au 2e REP de Calvi, comme ailleurs on est très attaché à cette tradition de Noël.
Légionnaires, cadres et hommes de troupe se retrouvent tous ensemble, comme une vraie famille pour une veillée.

Et puis, il y a ce le concours des crèches de Noël qui fait partie de la tradition qui se perpétue au fil des ‘années. Tout est bon, pour réaliser sa crèche et les thèmes ne manquent pas.
En ce dimanche 25 décembre, au camp Raffalli, il s’agissait de désigner les compagnies lauréates.
Les crèches, les unes plus belles que les autres étaient composées de différentes maquettes (citadelles, camp Raffalli, maquis corse, territoires étrangers…) ou donnaient lieu à de petites pièces de théâtre jouées par les légionnaires.
Ces crèches étaient si belles qu’il était difficile pour le jury de les départager.
Finalement, le jury composé d’adultes décernait le 1er prix à la 3e Compagnie et celui composé d’enfants et adolescents à la CCL.

Images de Nà Sàn

Jeudi, 22 Décembre 2016 22:22

Voeux de l’AALEME

Samedi, 31 Décembre 2016 01:58


S’inscrire ou se désinscrire à la Newsletter de l’AALEME, envoyer un courriel à

aaleme@live.fr

Powered by AcyMailing

 

Publicités

Auteur : erlande

68 ans;45 ans d'expérience dans la communication à haut niveau;licencié en lettres classiques;catholique;gaulliste de gauche à la Malraux;libéral-étatiste à la Jacques Rueff;maître:Saint Thomas d'Aquin:pro-vie sans concession.Centres 'intérêt avec connaissances:théologie,metaphysie,philosophies particulières,morale,affectivité,esthétique,politique,économie,démographie,histoire,sciences physique:physique,astrophysique;sciences de la vie:biologie;sciences humaines:psychologie cognitive,sociologie;statistiques;beaux-arts:littérature,poésie,théâtre,essais,pamphlets;musique classique.Expériences proffessionnelles:toujours chef et responsable:chômage,jeunesse,toxicomanies,énergies,enseignant,conseil en communication:para-pubis,industrie,services;livres;expérience parallèle:campagne électorale gaulliste.Documentation:5 000 livres,plusieurs centaines d'articles.Personnalité:indifférent à l'argent et aux biens matériels;généraliste et pas spécialiste:de minimis non curat praetor;pas de loisirs,plus de vacances;mémoire d'éléphant,pessimiste actif,pas homme de ressentiment;peur de rien sauf du jugement de Dieu.Santé physique:aveugle d'un oeil,l'autre très faible;gammapathie monoclonale stable;compressions de divers nerfs mal placés et plus opérable;névralgies violentes insoignables;trous dans les poumons non cancéreux pour le moment,insomniaque.Situation matérielle:fauché comme les blés.Combatif mais sans haine.Ma devise:servir.Bref,un apax qui exaspère tout le monde mais la réciproque est vraie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s